mardi 19 avril 2016

Transistor #48

Pas beaucoup bossé pour ce numéro 48 du Transistor. Je n'ai guère écrit que pour le fameux nouvel album de La Mathilde, et transmis des news concernant la sortie des "Amants de l'oubli", le cinq titres de Stéphane Giardina.

Je voulais faire la chronique coup de cœur du dernier double LP de Charles de Goal, mais j'ai appris que la rubrique avait été supprimée. 

Ça n'empêche pas cette édition d'être extrêmement bien fournie, avec les actus des structures adhérentes au Réseau Pince-Oreilles, celles des partenaires comme le collectif "La Cave Se Rebiffe" de Lagny-sur-Marne ou la radio Canal Coquelicot, celles de la scène locale très active ces derniers temps...

Il y a une entrevue avec Fallen Eight, une autre de Jet Banana, un dossier édifiant sur les femmes et la musique, un live report sur la soirée Pépinière aux Cuizines de Chelles (avec Shark in a Fishbowl, The Accident et Les Boucaniers), les chroniques bien sûr, l'agenda des concerts, du 1er avril au 26 juin 2016. D'autres rubriques, encore, à découvrir au fil des pages.

Allons sur le site du Réseau Pince-Oreilles, feuilletons le Transistor #48 en ligne, sortons en concert pour le trouver en édition papier !

Ma p'tite chronique de La Mathilde :


Chronique Scène Locale (550 à 700 caractères)
Sortie le 8 avril 2016
LA MATHILDE
Au clocher des cigognes
Album 10 titres – Autoproduction
L’accordéon s’invite en calme et en douceur dès le début du premier titre, « À grande échelle ». Viennent la guitare, le chant particulier d’Elliot, la basse et la batterie. Plus loin, lorsque ça s’emballe, le saxophone impose sa profondeur et sa nervosité. La Mathilde nous revient au complet avec ce quatrième album aux multiples contrastes, tantôt chanson, ou chanson rock, virant vers le folk, le punk, le jazz, le dub ou le ska, du western mélancolique à la guinguette survoltée. Les textes disent les joies et les peines, les rêves, la folie, l’espoir ou son contraire, la fougue, la colère, la rage… « Bar tabac PMU » interpelle par la force de son propos, le choix des mots, l’énergie du pogo.


L'album est en écoute ici dans son intégralité :

En savoir un peu plus :
C’est le quatrième album de La Mathilde  après « Je veux comprendre » (2009), « Équilibriste » (2011), « Du sang dans la terre » (2013). Plus deux EP.

Groupe fondé en 2006 à Melun (77) autour d’Elliot Simon, chanteur et accordéoniste. Julien Jadczak (sax), Olivier Boullenger (guitare), Eric Mendez (basse) et Guillaume Pera (batterie).

Merci à Eric Mendez pour l'échange de mails !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire