mercredi 19 novembre 2014

La Nébuleuse d'Hima au Pub ADK

Trois concerts pour LO (2014) : 3/3
Ce vendredi 31 octobre 2014, le collectif artistique seine-et-marnais organisait une soirée Halloween au Pub ADK de Roissy-en-Brie. Le lieu, entièrement redécoré et réaménagé pour l’occasion, accueillait  en concert SickMatic (rap), Air Bacha (hip hop électro) et, bien entendu, la Nébuleuse d’Hima (électro fusion).
C’est donc à une véritable « invasion » que nous convie la Nébuleuse d’Hima, qui ne se résume pas à un groupe musical, loin de là. Ce collectif d’artistes (photographes, vidéastes, plasticiens, graphistes, illustrateurs) et de techniciens, gravite autour de Faustine Berardo, la « voix » puissante et singulière de ce projet hors-normes.
Il fait doux ce vendredi soir, des fauteuils et des tables sont installés dehors près de l’entrée du pub et les créatures présentes semblent pour la plupart sorties d’un film d’horreur : maquillages sanglants, grimaçants, démoniaques… Mais oui, c’est Halloween !
Céline Santin, l’administratrice générale de la Nébuleuse, est à l’accueil sous le barnum présentant l’exposition du collectif. L’on y voit les œuvres (photographies, photographies lumineuses, illustrations, peintures) nourries par les textes de Faustine (français ou anglais), lesquelles ont donné lieu à un superbe livre format paysage nommé Tome 1,  accompagné d’un CD 6 titres.

L’on découvre les nouveaux visuels du Tome 2 à venir, fin janvier 2015. Céline prend déjà les commandes de ceux/celles qui souhaitent l’avoir « avant les autres ». Des exemplaires du Tome 1 sont en vente et l’on peut visionner des clips réalisés par Nicolas Jeanpierrecomme l’époustouflant « Ma perle »

Le Pub ADK soutient le collectif et lui a offert la possibilité de revoir entièrement la déco intérieure pour cette soirée spéciale. La lumière noire est à l’honneur, tout est pensé en fonction de ses effets sur les différents éléments décoratifs. L’on se croit dans l’une de ces maisons fantômes de fête foraine, mais en beaucoup plus « arty ».

Un dancefloor est aménagé pour se trémousser jusqu’au bout de la nuit. Il y a aussi un arbre à mots : petits papiers perforés d’un trou, feutres dorés et fils de laine sont à disposition du public désireux d’écrire ce qui lui passe par la tête et de le suspendre. Même principe pour l’espace d’expression libre, immense tableau noir sur lequel on peut dessiner à la craie.

Les concerts commencent, d’abord SickMatic (Fontainebleau), son rap à trois voix et ses textes drôles, pleins de sous-entendus. Suit le duo étonnant Air Bacha (Meaux), constitué d’une chanteuse percussionniste et d’un rappeur aux machines.

Le clou du spectacle est bien sûr la Nébuleuse d’Himales cinq musiciens arrivant sur scène maquillés en squelettes et diffusant leur son percutant à travers d’anciennes compositions et de nouvelles, qui figureront sur le Tome 2.

Le chant de Faustine Berardo, découverte dans le groupe Munshy (metal), pousse dans les graves, les rauques autant que dans les aigus, sait se faire mélodieux aussi. Audrey Henry (Nerh, Memories of a Dead Man) est aux machines, aux chœurs et s’en donne à cœur joie.

Les deux guitaristes Bro’Lee (Bawdy Festival, Dirty Bastarz) et Toby Screamer rivalisent d’accords saturés et de distorsions, tandis que Westerlyaux platines, impose son jeu de DJ expérimenté. Le photographe Brice Bedouet  s’active pour immortaliser ce show exceptionnel.

Ce n’est pas terminé, loin de là, pour tous ces morts-vivants qui veulent continuer à s’amuser, boire et danser. Sûr, cette « invasion massive de la Nébuleuse » sera à marquer d’une pierre blanche dans les folles nuits de Roissy-en-Brie !

Une soirée parisienne (date et lieu à définir) est prévue début 2015 pour la sortie officielle du Tome 2.

Discographie :
-Tome 1 « Once upon a time… » / Autoproduit (septembre 2012)
-Tome 2 « Falling between two stools » / Autoproduit (janvier 2015)

Retrouvez ici mon article écrit pour le site de Longueur d'Ondes.


L'exposition




La déco du Pub ADK










Le public


 SickMatic


Air Bacha


 La Nébuleuse d'Hima








Aucun commentaire:

Publier un commentaire