mercredi 7 octobre 2015

Le portrait


D'abord, une photo floue sur la pochette d'un disque : carré brumeux, nuances de gris, teintes d'hiver. Une musique froide, plaintive, mélancolique, qui me secoue l'âme et les tripes.

Puis un article, dans un journal musical. Son nom à lui, leader du groupe, et son portrait, en noir et blanc.

C'est un jeune homme habillé de noir, avec, autour du cou, plusieurs chapelets superposés, sur sa chemise boutonnée jusqu'au col.

Il y a sa coiffure : une masse de cheveux bruns, touffus, dressés, hérissés, entremêlés. Une mèche rebelle lui retombe sur les yeux, lesquels sont soulignés largement au khôl.

Ses lèvres sont peintes, assez grossièrement. Son visage, fin, est pâle, maquillé de blanc : on dirait un ange.

Chaos intentionnel, désordre entretenu. Apparat, apparence. Mise en scène, grandiloquence. Icône, esthète, beauté parfaite.

À lire aussi sur ce blog :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire