mercredi 9 septembre 2015

Les fourmis de la Cigale (8)

Huitième partie : 9 septembre 2015


Le carnet d’adresses de la chanson

En feuilletant le beau et fort bien fourni carnet d’adresses de la chanson que l’on m’a envoyé récemment, des souvenirs me sont revenus à la lecture de certains noms de lieux emblématiques s’y trouvant répertoriés.

J’y ai retrouvé des salles de concert dont j’avais entendu parler dans les années quatre-vingt-dix, à l’époque du programme « Café-Musiques ». Elles existent toujours aujourd’hui puisqu’elles figurent dans ce carnet d’adresses !

D’autres noms désormais réputés sont apparus ensuite dans mon univers musical, avec l’arrivée des SMAC (Scènes de Musiques Actuelles) et il y a aussi tous ces endroits parisiens que j’ai fréquentés, au fil du temps…

Petit inventaire personnel, totalement subjectif :

Dès l’Alsace, je repère la Laiterie, à Strasbourg, et le Noumatrouff, à Mulhouse, maintenant SMAC, mais qui œuvraient déjà depuis bien longtemps.

En Gironde, le Krakatoa à Mérignac ça me dit quelque chose, dans les Landes il y a le Cafémusic’, dans le Lot-et-Garonne toujours le Florida d’Agen.

À Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme, c’est la Coopérative de Mai, à Caen dans le Calvados c’est le Cargö, dans l’Orne à Alençon c’est la Luciole. À Mâcon, la Cave à Musique existe depuis les 90’s.

À Brest, dans le Finistère, il y a la Carène et le Cabaret Vauban, en Ille-et-Vilaine l’illustre Ubu de Rennes, dans l’Aube à Troyes la Maison du Boulanger, à Reims, dans la Marne, l’inévitable Cartonnerie. Signalons la MJC d’Ay et la salle Sabine Sani, qui organise des concerts depuis des lustres.

Pour Paris, citons la Scène du Canal (Espace Jemmapes), le Centre Musical Fleury Goutte d’Or-Barbara, les Trois Baudets, le Sentier des Halles, le Théâtre de l’Essaïon, l’Olympia, l’Alhambra, le New Morning, le Café de la Danse, la Loge, le Bataclan, le Nouveau Casino, le Zèbre de Belleville, le Pan Piper, l’Européen, la Boule Noire, la Cigale, le Divan du Monde, le Trianon, le Cabaret Sauvage, la Maroquinerie, l’Amphi de Poésie et Chansons Sorbonne, le Baroc, le Café de la Plage,  la Liberté, l’OPA Bastille, le Zic Zinc, le Bateau El Alamein, la Dame de Canton, le Glaz’art, la Flèche d’Or, le Studio de l’Ermitage, tous ces lieux où je suis allée une ou plusieurs fois pour écouter des artistes divers et variés, au cours des trente dernières années à peu près…

En Seine-et-Marne, je suis en terrain connu, alors à quoi bon citer les incontournables Empreinte (Savigny-le-Temple), File 7 (Magny-le-Hongre), l’Espace Caravelle (Meaux), le Potomak (Brie-Comte-Robert), l’Auditorium Jean Cocteau et la Ferme du Buisson (Noisiel), l’Espace Lino Ventura (Torcy), le Centre Municipal de Culture et de Loisirs (Mitry-Mory), les 18 Marches (Moissy-Cramayel), l’Oreille Cassée (Combs-la-Ville), les Cuizines (Chelles), le Pub ADK (Roissy-en-Brie) ?

Dans les Yvelines, la Clef de Saint-Germain-en-Laye et le Café de la Plage de Maurepas existent depuis les Cafés-Musiques, dans l’Essonne c’est le Plan de Ris-Orangis, et le Rack’am de Brétigny-sur-Orge.

En Seine-Saint-Denis, à Bobigny, Canal 93 est récent, à Montreuil, le Café La Pêche et les Instants Chavirés font figure de vétérans. À Aulnay-sous-Bois c’est le Cap, à Saint-Denis la Ligne 13, parlons aussi de la Fontaine aux Images à Clichy-sous-Bois, de la Menuiserie à Pantin.

Depuis les années 2000, je vais quelquefois à l’EMB (Espace Michel Berger) de Sannois dans le lointain Val d’Oise. Je m’abstiens pour le Languedoc-Roussillon, le Limousin, la Lorraine, le Midi-Pyrénées… Ce n’est pas pour autant qu’il n’y a pas dans ces régions des lieux de diffusion musicale, où la chanson française, sous toutes ses formes, trouvera sa place sur scène !

Remontons dans le Nord-Pas-de-Calais avec, bien sûr, l’Aéronef, à Lille, et le Grand Mix : deux SMAC. Je me souviens être allée au Biplan, petite salle de concert lilloise aménagée dans une ancienne cave, toute en briques rouges. Dans le Maine-et-Loire, il y a le Chabada d’Angers. En Mayenne, le 6 par 4 de Laval, SMAC organisatrice depuis plusieurs années du Festival les 3 Éléphants (anciennement à Lassay-les-Châteaux).

Dans la Somme à Amiens, la Lune des Pirates se maintient à flot depuis des décennies, dans la Vienne à Poitiers, c’est le Confort Moderne. Allons à Marseille pour l’Espace Julien, le Poste à Galène, la Rouge Belle de Mai, poussons jusqu’aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu dans l’Isère puis au Brise-Glace d’Annecy en Savoie. Il y a des lieux certainement très sympas dans l’Île de la Réunion !

Bon, cela pour dire que ce carnet d’adresses de la chanson est une mine d’informations pour tout artiste ou groupe, son manager, son booker, son attaché(e) de presse… De plus, il est agrémenté d’extraits de textes de chansons ou de poésies, écrits par les plus grands, anciens ou plus actuels. Je ne vais pas refaire de name-dropping, la liste serait longue…
 
Le carnet d’adresses de la chanson est édité par le Centre de la Chanson (24 rue Geoffroy l’Asnier 75004 Paris), organisateur du tremplin Vive la reprise !

Tous les artistes de chanson française sont les bienvenus pour cette 21e édition, ils ont jusqu’au mercredi 30 septembre 2015 pour déposer leur candidature.

Les renseignements sont ici :

Le Centre de la Chanson
01 42 72 28 99

La Cigale Musclée (1989/1996) : il est (toujours) temps d’en parler sérieusement.

Lien vers ma série d’articles

Aucun commentaire:

Publier un commentaire