mercredi 21 mai 2014

Transistor #42

Le nouveau numéro du Transistor, couvrant la période d'avril à septembre 2014, est  paru depuis un bon bout de temps déjà ! Le trio Jean Jean est en couverture, cela me semble légitime, au vu de son talent et de sa renommée qui dépasse maintenant les frontières hexagonales.
Il y a un dossier spécial festivals en Seine-et-Marne, de quoi s'en payer une bonne tranche dans des styles musicaux variés ! J'ai retenu d'aller au Ferté Jazz de la Ferté-sous-Jouarre (5 au 8 juin) dont c'est la 3e édition, et à la Ferme Électrique de Tournan-en-Brie (4 et 5 juillet). C'est la 5e édition de ce festival pas comme les autres ; cette année il y aura Charles De Goal, entre autres, alors j'y serai !
Le Transistor #42 s'est construit grâce à l'énergie des uns-unes et des autres, il est de bonne facture comme tous les précédents, mais je peux quand même déplorer l'absence d'une réunion du comité de rédaction pour ce numéro. 
Nous ne sommes pas parvenus à nous rendre disponibles tous en même temps pour quelques heures en soirée, afin de partager nos idées et de construire ensemble le sommaire autour d'un verre et de petites douceurs salées ou sucrées... J'espère que les agendas des uns-unes et des autres seront moins chargés pour que l'on puisse préparer le numéro de rentrée, le #43 !
Ma participation au #42 fut l'écriture de deux chroniques  (les albums de Daäri et d'Electric Conversation) et d'un live report de l'événement "77 Connexion".
En voici une copie ci-dessous.


CHRONIQUE SCÈNE LOCALE (580 CARACTÈRES) :
DAäRi
« We are all alone »
CD 7 titres-Autoproduction
L’album électro du duo chellois est constitué de versions live enregistrées entre 2010 et 2013. Julie (Kéodary) et Marc (Majorsluices) se connaissent depuis 2002, jouant alors dans le groupe de métal oRoCHi. Mais ce n’est qu’en 2008 que DAäRi se crée et diffuse sa musique. Après « Lost in hell » en 2010, voici un nouveau projet de belle facture permettant d’appréhender la palette de créativité des deux musiciens. La voix de Julie s’affirme superbement dans « Everywhere », les compos électroniques de Marc sont douces (« We are all alone ») ou plus abruptes (« Getting red »).


CHRONIQUE SCÈNE LOCALE (580 CARACTÈRES) :
ELECTRIC CONVERSATION
« Electric Conversation »
CD 14 titres-Futuristica Music
Voici un album surprenant, s’évertuant à brouiller les pistes d’un titre à l’autre, pour le plus grand plaisir de l’auditeur. Les compositions, toutes fameuses, ont une base soul, jazz, afrobeat et intègrent le hip hop, le trip hop, avec une bonne part d’expérimentation. Les plages musicales sont faites pour danser, comme « Fly away » ou « Wave », ou planer, méditer : « La neige », « Now it’s working »… Le groupe franco-américain, qui a sorti son premier album « Communication » en 2007, est composé de quatre artistes inspirés : AsValet, LaNote, Gus la Tempete et ZigSixteen.


LIVE REPORT
77 Connexion
À File 7, Magny-le-Hongre
Le 17 janvier 2014

Nous pourrions le croire aisément, mais non, 77 Connexion n’est pas le nom d’un nouveau groupe du département ! De quoi s’agit-il alors ? Il fallait venir à File 7 le vendredi 17 janvier pour vivre l’événement, dès 19 heures !

Il y a beaucoup de monde dans la salle du bar et dans le hall d’accueil. C’est l’heure de l’apéro, les gens se parlent, tous et toutes ont l’air de bien en profiter ! Mais pourquoi ces personnes portent-elles un badge ? Y figurent leur nom, prénom, et un renseignement capital : ce qu’elles font dans la vie, et plus particulièrement dans le domaine de la musique. Musicien, chanteur (le nom du groupe est précisé), manager, booker/tourneur, régisseur son, régisseur lumière, régisseur de studio, graphiste, photographe, journaliste, programmateur, responsable de salle, webmaster, vidéaste…

Alors voilà, 77 Connexion, c’est en premier lieu le moyen de se faire rencontrer les différent-e-s acteurs/actrices des Musiques Actuelles en Seine-et-Marne, à quelque niveau que ce soit. À en juger par les nombreuses conversations animées qui se jouent ici ou là, l’objectif semble atteint !

Jonathan Djaoui, chargé d’accompagnement des groupes locaux à File 7, est à l’initiative de ce projet, avec comme partenaire principal le réseau Pince Oreilles. Parti du constat que les usagers des studios de répétition ne se connaissent pas forcément entre eux, connaissent peu le réseau Pince Oreilles et ses structures adhérentes, ni les partenaires potentiels du département ou des départements limitrophes, il lui a paru important d’organiser un événement où toutes ces personnes puissent se voir, créer des liens, échanger des informations, construire des projets. D’autant plus que la Seine-et-Marne est un département très actif musicalement parlant.

Cette formule se pratique déjà à l’EMB (Espace Michel Berger) de Sannois sous le nom de Wanted, et au Centre Musical Fleury Goutte d’Or-Barbara de Paris sous le nom de Jirafe. Jonathan s’en est inspiré pour préparer la première soirée de 77 Connexion avec, comme amorce, des annonces par newsletter et sur les réseaux sociaux, et une inscription préalable à remplir avec les coordonnées de chaque participant, mise à disposition de tous les autres.

Le réseau Pince Oreilles a son stand et nombreuses sont les personnes qui viennent y chercher des renseignements, discuter avec l’équipe présente, repartir avec un exemplaire du Transistor #41 ou d’autres documents. La compilation de la Pépinière 2013 est toujours disponible. L’apéro bat son plein, les acteurs musicaux expriment leur satisfaction d’être là, c’est un temps fort qu’ils souhaitent renouveler.

La soirée est loin d’être terminée, car à 20 heures 30, s’ouvrent les portes de la grande salle pour un concert (gratuit !) mettant en valeur la scène locale à travers trois formations méritantes : le trio Jean Jean (accompagné par File 7 et bénéficiant du dispositif Itinérances du RIF), le collectif La Nébuleuse d’Hima (sélection Pépinière 2013), Örfaz (artiste en développement chez un booker).

Ce sont plus de 200 personnes qui assistent à ces prestations musicales de grande qualité, tant au niveau du son, des éclairages que de la présence sur scène.

Jean Jean joue avec brio les morceaux de son dernier album « Symmetry » et quelques-uns du premier aussi. Son math-rock imparable regorge de vigueur et d’ingéniosité.

Voir sur scène La Nébuleuse d’Hima a toujours quelque chose d’impressionnant. Faustine (au chant) et Audrey (aux claviers et aux machines) s’en donnent à cœur joie avec leurs deux guitaristes et leur DJ, pour une musique fusion pleine de force et de chaleur humaine.

Le quintette parisien Örfaz balance son dub (électro dub, dubstep) fascinant, hypnotique. Du sacré bon son pour finir la soirée !

Au vu du succès de l’opération (75 personnes se sont déplacées pour participer à 77 Connexion), y aura-t-il une prochaine initiative en faveur des acteurs musicaux seine-et-marnais et limitrophes ? Oui, mais pas tout de suite !

Un nouvel événement mérite d’être préparé davantage en amont, d’être amélioré au niveau de ses points faibles, d’être organisé sur une journée complète (par exemple un samedi) avec possibilité d’assister à des conférences, de s’inscrire à des ateliers… En voilà, de bonnes idées à faire mûrir !

Une seconde édition de 77 Connexion verra certainement le jour à File 7 à la rentrée de septembre 2014, en ouverture de saison. Avec le réseau Pince Oreilles et ses structures adhérentes comme partenaires, bien sûr. À suivre de près !

Réseau Pince Oreilles :

Pour visionner les photos, suivre ce lien vers mon blog :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire