mercredi 5 juin 2013

Kas Product à la Cartonnerie



Après m'avoir parlé du concert de Rodolphe Burger à l'Atelier le 7 mai (reprises du Velvet Underground) pour lequel je réponds présente, Karine m'informe quelque temps plus tard du passage de Kas Product à la Cartonnerie, toujours à Reims. Je regarde sur le Net si le fameux duo nancéien des eighties n'aurait pas une date prochaine en banlieue ou sur Paris, mais non. 

Mon sang ne fait qu'un tour : j'achète ma place pour le 17 mai 2013, une occasion pareille ne se refuse pas ! Je ne les ai jamais vus en concert, pourtant j'ai beaucoup écouté leur musique ; j'avais leurs disques en cassette. Celui que je préférais était "Ego Eye" (1986). Plus tard j'ai acheté les rééditions CD de "Try out" (1982), "By Pass" (1983) et la compil de New Rose "Black & Noir" (1990). 

Nous arrivons en même temps, Karine, Pep et moi, chacun(e) dans notre voiture ; quelle ponctualité, il est à peine vingt heures ! Nous retrouvons Bruno à l'intérieur. Il n'y a pas encore grand monde quand commence la première partie : Sir Alice, une belle blonde accompagnée d'un gars aux synthés tout droit sorti des lointaines années quatre-vingt et d'un batteur plus discret. Nous aimons ses compositions inspirées, folk ou plus électriques, et sa voix claire, affirmée.

Pour en savoir plus sur le personnage :



Après une petite pause et une coupe de champagne offerte par Karine, place au spectacle électro-gothique avec Spatsz (synthétiseurs et boîtes à rythmes) et Mona Soyoc (chant, guitare, clavier, perscussions). Cela commence derrière un grand panneau en papier blanc, tailladé au cuter où la silhouette de Mona se reflète jusqu'à ce qu'elle en surgisse, souriante, conquérante et féline... 

C'est parti pour une immersion massive dans l'electroclash de Kas Product, pêchu, puissant, n'ayant rien perdu de son mordant. Le public est là en masse. Magali, que je n'avais pas vue depuis une dizaine d'années (on s'est brouillées connement) vient me dire bonjour ; je suis contente qu'elle soit là, nous étions fans des mêmes musiques à l'époque ; nous avons partagé des concerts, des fêtes, même des vacances...

Les titres joués, nous les connaissons, il y en a des trois albums ; nous flashons sur les tubes : "Never come back", "Tinatown",  "So young but so cold", "Take me tonight", "Pussy X"... La joie s'affiche sur les visages, c'est un plaisir pour tout le monde d'être là ce soir, de communier ainsi... Tout a une fin, malheureusement, mais nous repartirons avec une petite flamme réactivée au fond du coeur.

Pour se rafraîchir les idées :



Pour écouter Ego Eye en intégralité :


Kap Bambino a des adeptes, je reste par curiosité. L'effet de surprise passé (gros beats bien gras et chanteuse en chemise de nuit, bondissante et hurlante, semblant échappée de l'hôpital psychiatrique) je m'ennuie ferme et vais rejoindre Karine et Pep qui m'attendent à l'extérieur de la salle. Ils ont tenu moins longtemps que moi, et Bruno est déjà parti.

Pour les amateurs de sensations fortes :



Assez blablaté, place aux photos !

Sir Alice à la Cartonnerie
Sir Alice à la Cartonnerie
Sir Alice à la Cartonnerie
Sir Alice à la Cartonnerie
Kas Product à la Cartonnerie 
Kas Product à la Cartonnerie 
Kas Product à la Cartonnerie
Kas Product à la Cartonnerie
Kas Product à la Cartonnerie
Kas Product à la Cartonnerie
Kas Product à la Cartonnerie
Kas Product à la Cartonnerie
Kas Product à la Cartonnerie
Kas Product à la Cartonnerie 
Kas Product à la Cartonnerie
Kas Product à la Cartonnerie
Kas Product à la Cartonnerie
Kas Product à la Cartonnerie
Kas Product à la Cartonnerie
Kas Product à la Cartonnerie

Kap Bambino à la Cartonnerie
Kap Bambino à la Cartonnerie
Kap Bambino à la Cartonnerie
Kap Bambino à la Cartonnerie

Aucun commentaire:

Publier un commentaire