dimanche 7 août 2016

Monsieur Patate

Une page se tourne. Après Kiwi et Pirouette, c'est au tour de Patate de les rejoindre au paradis des chats, lui c'est pour cause de maladie. Ils formaient une belle brochette, tous les trois : la petite précieuse, l'excitée de service, le mâle dominant... Une génération qui s'en va.
Patate a mené une vie de chat d'extérieur, au fort tempérament, même après sa castration. Il en imposait par sa carrure, surtout en hiver. L'été, il devenait tout maigre, passait son temps à arpenter son large territoire, à le marquer de manière odorante, à sa façon.
Quand ses maîtres ont déménagé, plus bas, en centre ville, Patate revenait sans arrêt sur son ancien lieu de résidence, pour continuer à y régner. Puis ses visites se sont espacées, il est resté davantage autour de son nouveau "chez lui", il s'est habitué.
La dernière fois qu'il est venu prendre un bain de soleil sur ma terrasse, c'était en mars 2016. Je l'ai photographié, ainsi que mes trois chats, au cours d'une paisible journée printanière où j'avais ouvert en grand la porte fenêtre et fait sécher mon linge dehors.
Patate avait huit ans, ce n'est pas vieux, ce n'est pas jeune non plus... Consolons-nous en nous disant qu'il a eu une existence heureuse, qu'il a été choyé par sa maîtresse, logé, nourri, blanchi, soigné, câliné...

Ci-dessous, une sélection des photos que j'ai prises de Patate, au fil des saisons, entre 2011 et 2016.

On peut le voir aussi ici, avec ses compagnes de jeu Pirouette et Kiwi, et quantité d'autres chats, proches ou lointains :

Chats caméléons
Cliquer sur la première photo pour le diaporama.













































Aucun commentaire:

Publier un commentaire